Login
Home / Solutions pour vos ascenseurs / Solutions alternatives pour trémies ouvertes
A+ R A-

Solutions alternatives pour trémies ouvertes

Email

Pour les ascenseurs "anciens" à trémies ouvertes, un des aspects les plus compliqués de la modernisation concerne les "ouvertures" dans la trémie. Le risque qui doit être évité concerne les blessures que l'on pourrait subir (écrasement, ...) suite à un contact avec les parties mobiles (cabine, contrepoids) de l'installation:

  1. un ouvrier pourrait poser son échelle contre la barrière de la trémie et en descendant, l'ascenseur pourrait toucher cette échelle
  2. une personne pourrait passer son bras au-dessus de la barrière
  3. un enfant pourrait passer sa main à travers les orifices de la grille

Voici un bel exemple d'un ascenseur où la Méthode Kinney a été utilisée pour prouver que d'autres solutions que celles préconisées par les grands constructeurs peuvent être utilisées. Il suffisait d'y penser ..... au lieu de fermer la trémie, pourquoi ne pas installer des systèmes de détection sur les parties mobiles ?

C'est précisément ce qui a été fait par les Ateliers Mariën à Schaerbeek où nous sommes allés jeter un coup d'oeil. Des "détecteurs" ont été installés sur la cabine et le contrepoids de façon à les immobiliser quasi immédiatement en cas de contact avec un objet extérieur. Du point de vue de la sécurité, le résultat est le même: il n'y a plus de risque de blessure car l'ascenseur ou le contrepoids s'arrêtent quasi instantanément.

Protection du contrepoids:

Un système appelé "casserole" a été installé sur le contrepoids afin de l'immobiliser en cas de contact avec un objet externe.

 

 

Protection de la cabine - partie avant (rideau électronique fixe):

Pour la protection de l'avant de la cabine où se trouve la grille en accordéon, on a installé un rideau éléctronique fixe avec faisceaux horizontaux tous les 5 centimètres. Toute interruption de ces faisceaux donne lieu à une coupure du circuit principal de l'ascenseur et entraîne donc son immobilisation quasi instantanée.

 

Protection de la cabine - partie arrière (rideau électronique mobile):

Un rideau électronique à rayons "verticaux" a été fixé ici sur des ressorts pour le rendre mobile. Ce n'est que quand les deux parties du rideau sont rigoureusement parallèles que le courant peut passer dans le circuit de l'ascenseur. Tout déplacement d'une des parties du rideau, supérieure ou inférieure, occasionnera une interruption du faisceau et par conséquent l'arrêt de la cabine, comme illustré sur la photo suivante:

Ci-dessous, visionnez le mécanisme en pleine action.

L'ascenseur est arrêté si le rideau est interrompu classiquement (faisceaux coupés par un objet externe):

 

... mais également lorsqu'un des composants du rideau est déplacé suite au contact avec un objet externe:

 

Protection de la cabine - en haut et en bas de la cabine (détecteurs de contact mobiles):

Pour protéger la partie supérieure de la cabine, donc lors de son mouvement ascendant, on a apposé des détecteurs de contact mobiles sur le toit de la cabine. Au moindre contact avec un objet externe et donc au moindre mouvement du rideau, le circuit électrique de la machine est interrompu

Ci-dessous, une vidéo montrant comment le mécanisme provoque l'arrêt de la machine en cas de contact avec un objet externe lorsque l'ascenseur monte:

 

Pour protéger la partie inférieure de la cabine, donc lors du mouvement descendant, on a apposé sur le fond de la cabine des détecteurs de contact mobiles qui au moindre contact avec un objet externe se déplaceront et interromperont le circuit de la machine.

 

Protection de la cabine - partie latérale (rideaux électroniques mobiles):

Un rideau électronique à rayons "verticaux" a été fixé sur des ressorts pour le rendre mobile et donc sensible à la fois à tout contact interrompant directement le faisceau mais aussi à tout contact occasionnant un mouvement d'une des deux parties du rideau suite à un contact avec un objet qui se trouverait en dessous de la cabine. Ce n'est que quand les deux parties du rideau sont rigoureusement parallèles que le courant peut passer dans le circuit de l'ascenseur. Tout déplacement d'une des parties du rideau, supérieure ou inférieure, occasionnera une interruption du faisceau et par conséquent l'arrêt de la cabine.

 

Serrures positives:

La serrure positive garantit que

- l'ascenseur ne partira que si toutes les portes pallière sont fermées. La porte pallière contient un élément magnétique qui doit être placé devant le récepteur magnétique présent sur la cabine afin que le circuit électrique soit fermé,
et que l'ascenseur puisse repartir.

- il est impossible d'ouvrir une porte pallière (à mois de posséder un outil dont seul le technicien dispose) si l'ascenseur n'est pas sur le pallier en question.

Voici la serrure positive "classique":

Sachez qu'il existe d'autres modèles que l'on peut adapter à une grille en accordéon.

Arrêt en bas de course:

L' Arrêté Royal impose un certain espace de travail en-dessous de l'ascenseur, or cet espace n'existe pas nécessairement. Plutôt que de "creuser" un trou sous l'ascenseur pour rabaisser le fond de la zône technique, on peut trouver une autre solution, nettement moins onéreuse, à savoir placer un butoir de façon à ce que la course de l'ascenseur soit réduite. En ce faisant, le risque a également disparu.

Joomla Templates and Joomla Extensions by ZooTemplate.Com